C F C C P
Cercle Français des Collectionneurs de Cartes Postales

Sommaire
 
Le MOT du PRESIDENT
NEWSLETTER
 
LA GALERIE
LES CPM des SALONS
LES COUPS D'COEUR
 
Le CERCLE
BULLETIN d'ADHESION
Le CARTOPHILE
Les ADHERENTS
Les REUNIONS
Les VENTES à PRIX NETS
 
La MESSAGERIE
Les LIENS
 
Les EXPOSITIONS
Les SALONS du CFCCP
Les CONFERENCES
Les REPAS ASSOCIATFS
Autres MANIFESTATIONS
 
Le 40ième ANNIVERSAIRE
Le 50ième ANNIVERSAIRE
 
ANNONCES
INFORMATIONS
BIBLIOGRAPHIE
RECHERCHES
 

Les Conférences du CFCCP

Conférence cartophile de Serge Zeyons, à la Mairie du XVème arrondissement, le 12 novembre 2015

C’est devant une assistance nombreuse, environ 90 personnes (1), rassemblées par nos amis de la Société Historique du XVème arrondissement que Serge Zeyons, Président d’Honneur du CFCCP, a mis en lumière les origines de la carte postale et les multiples facettes de cette géniale invention, lors de sa Conférence tenue à la Mairie du XVème le 12 novembre 2015.

Illustrant son discours à l’aide de nombreuses projections, Serge évoqua la « première » carte postale, mise en circulation le 15 janvier 1873, dont les 7 millions d’exemplaires furent vendus en une semaine ! Il souligna le rôle de Louis Wolowski, promoteur de cet événement, les cartes dites « précurseurs », les règles strictes de l’Administration des Postes (poids, format, place réservée à l’adresse ou à la correspondance…) et l’avance prise par l’Allemagne et l’Autriche.

La « légende Besnardeau » (2) fut bien sûr commentée, ainsi que les 300 000 cartes Libonis de la Tour Eiffel vendues lors de l’Exposition de Paris en 1889.

L’apparition et la diffusion en Europe et un peu partout dans le monde de belles illustrations lithographiques, les fameuses Gruss Aus. entre 1890 et 1900, le développement fulgurant de la carte photographique, grâce à la phototypie, furent l’occasion de mettre en valeur le rôle essentiel de la carte postale comme vecteur touristique, documentaire et événementiel.

Une telle profusion de documents ne pouvait que faire la joie des collectionneurs, avec le concours de revues spécialisées, (Annuaire Berry), de Clubs et Associations « échangistes » (sic), et de grandes Manifestations Cartophiles (Salon de 1905).

En conclusion, Serge cita le compositeur Jules Massenet : « Sans comprendre le but des nombreux collectionneurs de Cartes Postales, je trouve cependant qu’elles ont du charme et de l’intérêt pour celui qui les reçoit. »

Jacques Guieux

(1) dont une vingtaine d’adhérents et amis du CFCCP.

(2) Léon Besnardeau (1829-1914) était libraire-papetier dans la Sarthe. L’idée courut qu’il avait créé une carte postale pour que les soldats du camp de Conlie puissent écrire à leur famille. Toutefois, cette carte semble avoir été réalisée après la guerre de 1870, comme souvenir pour les soldats qui revenaient voir le Camp de Conlie, ainsi que la mention « Souvenir de la Défense Nationale » semble le montrer (ndlr).

photos de la conférence en attente