C F C C P
Cercle Français des Collectionneurs de Cartes Postales

Sommaire
 
Le MOT du PRESIDENT
NEWSLETTER
 
LA GALERIE
LES CPM des SALONS
LES COUPS D'COEUR
 
Le CERCLE
BULLETIN d'ADHESION
Le CARTOPHILE
Les ADHERENTS
Les REUNIONS
Les VENTES à PRIX NETS
 
La MESSAGERIE
Les LIENS
 
Les EXPOSITIONS
Les SALONS du CFCCP
Les CONFERENCES
Les REPAS ASSOCIATFS
Autres MANIFESTATIONS
 
Le 40ième ANNIVERSAIRE
Le 50ième ANNIVERSAIRE
 
TEST - LES CPM des SALONS
 
ANNONCES
INFORMATIONS
BIBLIOGRAPHIE
RECHERCHES
 

Les repas associatifs du CFCCP


Restaurant Mollard, repas associatif du samedi 19 janvier 2008


Au grand repas associatif du CFCCP qui s'est tenu le samedi 19 janvier 2008 au restaurant Mollard, nous étions 62 participants. Nous avons apprécié la bonne ambiance et un menu en tout point parfait.

Serge Zeyons en fin de repas n'a pas manqué de nous proposer un jeu, avec une bouteille de champagne à la clé pour la table gagnante. A base de proverbes culinaires à trouver, les heureux collectionneurs de cartes postales thématiques de cuisine ont enlevé le gros lot, sans aucune difficulté, au grand désespoir des collectionneurs de sites géographiques.

Serge Zeyons présentant le jeu

Nous avons échappé à un autre jeu dont je vous livre le texte.

Remplacer les pointillés par des noms ou des termes de vins, alcools, spiritueux.

C'était il y a quelque temps, au bal de ....que j'ai rencontré la petite ...., une fille drôlement ...., un sacré beau ...., bien charpentée et sous sa robe ... un ...., avec des arômes de .... et de .....
On a dansé .... contre .... sur un .... à la mode et plus tard lorsque je lui ai proposé de l'emmener dans mon ...., elle est devenu toute .... !!! le temps d'aller chercher un .... au vestiaire, de mettre un petit .... dans ses cheveux, on est monté dans ma .... et on a roulé jusqu'au matin. Ah quelle belle journée !
On s'est baladé .... il faisait beau, on a ... sur la plage, les pieds dans l'eau ...., on s'est .... dans les dunes et puis comme le .... montait sérieusement et que l'on commençait à avoir les .... on a décidé de rentrer
Mais voilà, en partant nous nous sommes retrouvés coincés dans les ...., enfin les ...., quoi ! Je commençais à .... sérieusement et là, .... et moi, nous avons commencé à nous crêper le .... D'un seul coup elle a claqué la .... de la .... et elle est partie ! Je me suis retrouvé comme ....
"Quoi me suis-je dit, elle s'est déjà .... avant même que j'ai le temps de la .... !" Mais je vous ...., je l'avais dans la ...., en effet, j'étais tellement .... que j'ai couru après elle dans .... et les .... pour la rattraper.
Quand on s'est retrouvé, et que je l'ai vue devant moi en ...., je lui ai dit : "Ne fais pas ta ...., et ne t'en vas plus .... !" En pleurant, elle est tombée dans mes bras en .... : "Ne m'en veux pas, je voulais juste être sure que ton .... était vraiment ....". Depuis on ne s'est plus quittés.


Voici les solutions proposées par une association vinicole.


C'était il y a quelque temps, au bal de "La Nuit St-Georges" que j'ai rencontré la petite "Julienas", une fille drôlement "Gigondas", un sacré beau "Meursault", bien charpentée et sous sa robe "vermillon" un "grand cru classé", avec des arômes de "cassis" et de "fraises des bois".
On a dansé "Anjou" contre "Anjou" sur un "Sylvaner" à la mode et plus tard lorsque je lui ai proposé de l'emmener dans mon "Chateauneuf du Pape", elle est devenu toute "Croze Hermitage" !!! Le temps d'aller chercher un "Chablis" au vestiaire, de mettre un petit "Corton" dans ses cheveux, on est monté dans ma "Banyuls" et on a roulé jusqu'au matin. Ah quelle belle journée !
On s'est baladé "Ente-deux-mers", il faisait beau, on a "Vacqueras" sur la plage, les pieds dans l'eau "Clairette", on s'est "Pouilly-Fuissé" dans les dunes et puis comme le "Mercurey" montait sérieusement et que l'on commençait à avoir les Côtes Rôties on a décidé de rentrer
Mais voilà, en partant nous nous sommes retrouvés coincés dans les "embouteillages" enfin les "bouchons, quoi ! Je commençais à "Minervois" sérieusement et là, "Juliénas" et moi, nous avons commencé à nous crêper le "Chinon". D'un seul coup elle a claqué la "Corbières" de la "Banyuls" et elle est partie ! Je me suis retrouvé comme "Macon".
"Quoi me suis-je dit, elle s'est déjà "Sauvignon" avant même que j'ai le temps de la "Sauternes" !" Mais je vous "Jurançon", je l'avais dans la "Pauillac", en effet, j'étais tellement "Toquay" que j'ai couru après elle dans "Lalande" et les "Chardonnais" pour la rattraper.
Quand on s'est retrouvé, et que je l'ai vue devant moi en "Gros-Plant", je lui ai dit : "Ne fais pas ta "Pomerol", et ne t'en vas plus "Gamay" !" En pleurant, elle est tombée dans mes bras en "Madiran" : "Ne m'en veux pas, je voulais juste être sure que ton "Saint-Amour" était vraiment "Sancerre"". Depuis on ne s'est plus quittés.

Quelques photos du repas prises sur le vif par Ronald Mattatia